2012/12/17

Monsters: Worst Case vs Adaptive Analysis




J'ai réalisé ce dessin pour la couverture de la thèse (d'habilitation à diriger les recherches) que je veut écrire, sur l'"analyse adaptive d'algorithmes et de structures de données". Alberto et Ivan Navarette, les aristes du cuivre de la place des armes à Santiago du Chili, l'ont adapté en cuivre: Je pense que la photo rendra très bien sur la couverture de la thèse! Le monstre de gauche, avec un oeuil et deux jambes, est supposé représenter la manière traditionelle d'analyser l'efficacité des algorithmes, basée sur une seule instance, la pire possible. Le monstre de droite, avec une multitude de jambes et de globes oculaires, est supposé représenter la manière d'analyser les algorithmes et structures de données que je présente et défend, une "analyse adaptative" où l'on considère familles d'instances pour rafiner l'analyse traditionelle dans le pire des cas. Alberto et Ivan ont fait un travail sensationel! I made this drawing for the cover of the thesis that I want to write, about the "Adaptive Analysis of Algorithms and Data Structures". Alberto and Ivan Navarette, the copper artists from the "Plaza de Armas" in Santiago de Chile, adapted it in copper: I think it will look even nicer on the cover of the thesis! The monster on the left, with one eye and two legs, is supposed to represent the traditional way to analyze algorithms, based on a single, worst possible, instance. The monster on the right, with many eyes and many legs, is supposed to represent the way to analyze algorithms and data-structures that I present and defend, an "adaptive analysis" where one consider families of typical cases to refine the traditional worst case analysis. Alberto and Ivan made a fabulous work!!!!



Post a Comment